Le chateau des vaux

Le château des Vaux et ses dépendances

A cheval sur les communes de St-Maurice-St-Germain et de Pontgouin, le château des Vaux joue un rôle important sur le territoire. Il semble avoir été le siège d’une châtellenie sous l’Ancien Régime

                                       

 En 1804, il est racheté par le marquis Etienne Jean François d’Aligre (issu d’une famille chartraine anoblie par la magistrature sous Louis XIII et propriétaire du château voisin de la Rivière). Sa fille et son gendre, le mar-quis Pommereu d’Aligre, héritent en 1847 du château qu’ils entreprennent d’embellir. Ils l’augmentent de deux ailes et font édifier d’importants communs dont le colombier, les écuries et la maison du régisseur sur le territoire de Saint-Maurice. Le parc est doté de jardins à la française qui nécessitent de détourner le cours de l’Eure et de dégager les vues. Une orangerie et des serres y sont construites. Le château est alors dévolu au plaisir de la chasse, pratiquée par le marquis et ses invités. La famille d’Aligre possédait sur la commune au 19e siècle les moulins de Saint-Maurice et des Vaux et un nombre important de fermes. Le domaine est conservé par la famille jusqu’en 1926. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’aile sud du château des Vaux est occupée par un hôpital militaire allemand.

 

Le pigeonnier au trocadéro près du Château des vaux

Plus de 60 ans de présence des Apprentis d’Auteuil

En 1946, le Père Duval, Directeur Général de l’œuvre des Orphelins Apprentis d’Auteuil à la recherche d’un site susceptible d’accueillir les nombreux orphelins de guerre qui frappent à sa porte, apprend, par le Chanoine Verdier Dufour, curé de Notre-Dame à Nogent-le-Rotrou, que le Château des Vaux est à vendre à des conditions exceptionnelles. Il en fait l’acquisition en octobre et une centaine d’orphelins investit les lieux sous la direction du Père Barat, jeune missionnaire de la congrégation des pères du Saint-Esprit.

                                

Aujourd’hui,  Apprentis d’Auteuil accueille, éduque, forme et insère sur le site du Château des Vaux près de 800 jeunes en difficulté sociale, familiale ou  scolaire. Chacun bénéficie d’un parcours personnalisé pour développer savoir être et savoir-faire dans le domaine professionnel de son choix.